Un taliban afghan inculpé pour le meurtre de trois soldats américains en 2008


Des procureurs new-yorkais ont annoncé jeudi 7 octobre l’inculpation d’un taliban afghan, détenu aux États-Unis depuis un an, pour le meurtre de trois soldats américains et de leur interprète en 2008 en Afghanistan, pays que Washington vient de quitter après 20 ans de guerre.

Haji Najibullah, 45 ans, arrêté et extradé d’Ukraine vers les États-Unis en octobre 2020, avait déjà été inculpé pour l’enlèvement d’un journaliste américain et de deux civils afghans en 2008. Jeudi, des procureurs du tribunal fédéral de Manhattan y ont ajouté des poursuites en matière de «terrorisme» pour des «attaques contre les troupes américaines menées par Najibullah et des combattants talibans sous ses ordres», selon un communiqué du ministère de la Justice.

La justice pointe «notamment une attaque le 26 juin 2008 contre un convoi militaire américain qui avait tué trois soldats américains et leur interprète afghan». «Lors d’une des phases les plus dangereuses du conflit en Afghanistan, Haji Najibullah était à la tête d’un groupe redoutable d’insurgés talibans qui ont terrorisé une partie de l’Afghanistan et s’en sont pris aux troupes américaines», a fustigé la procureure de New York Audrey Strauss, citée dans le communiqué.

Quant à l’enlèvement et à la captivité pendant sept mois d’un journaliste et de deux Afghans, le ministère de la Justice refuse toujours de divulguer leur identité. Mais à l’époque, en novembre 2008, un reporter du New York Times, David Rohde, avait été enlevé en Afghanistan avec un traducteur et un chauffeur. Selon le journal, qui avait réussi à tenir secrète la nouvelle de son enlèvement pour ne pas le mettre en danger, il avait réussi à échapper à ses ravisseurs en juin 2009.

Lire aussi article :  #OnIraTousAuCinema : Jean-Paul Rouve partage son amour des salles obscures - Actus Ciné

Dix des 13 chefs d’inculpation contre Haji Najibullah sont passibles de la réclusion criminelle à perpétuité. Après 20 ans de présence militaire, fin août dernier, les États-Unis se sont retirés avec fracas d’Afghanistan où les talibans ont repris le pouvoir.



Source link