Tite espère «un grand spectacle» pour Argentine-Brésil


Le sélectionneur brésilien Tite espère «un grand spectacle» mardi contre l’Argentine, rival historique de la Seleçao, dans le cadre des qualifications pour le Mondial-2022.

«Brésil-Argentine, c’est un très grand match, avec beaucoup d’histoire, beaucoup de qualité individuelle dans les deux équipes», a-t-il déclaré en conférence de presse avant le départ lundi de son équipe pour San Juan, où aura lieu ce choc entre les deux premiers du classement des éliminatoires sud-américaines.

Le Brésil, qui caracole en tête, a déjà assuré sa qualification pour le Qatar jeudi, en battant la Colombie (1-0), mais aura à coeur de prendre sa revanche après la finale de Copa America perdue (1-0) face aux Argentins en juillet dernier, au Maracana.

«J’espère qu’on fera un grand match, que ce sera un grand spectacle, quels que soient les joueurs qui sont sur le terrain», a insisté Tite, qui n’a pas souhaité dévoiler la composition de l’équipe qu’il alignera mardi.

Dimanche, l’avant-centre Matheus Cunha, de l’Atlético Madrid, s’est entraîné parmi les titulaires, à la place de Gabriel Jesus, décevant contre la Colombie.

Eder Militao a pour sa part pris la place de Thiago Silva en défense centrale, aux côtés du Parisien Marquinhos, qui sera le capitaine de la Seleçao mardi.

Au milieu, Fabinho devrait être titularisé à la place de Casemiro, suspendu.

Tite a admis la possibilité de faire tourner son effectif «pour donner plus de corps au groupe, avec de vraies opportunités» pour d’autres joueurs, «vu que nous sommes déjà qualifiés».

Le Brésil et l’Argentine auraient déjà dû s’affronter en septembre, à Sao Paulo, mais la rencontre avait été arrêtée par les autorités sanitaires.

Assistant de Tite, César Sampaio a déploré que le match de mardi se joue dans un stade de seulement 25.000 places à San Juan, petite ville de province très éloignée de Buenos Aires.

«Un tel match méritait une meilleure infrastructure, nous aurons deux stars du foot sud-américain, Messi et Neymar (…) On s’attendait à un lieu plus approprié, mais ça ne dépend pas de nous», a dit cet ancien milieu de terrain, vice-champion du monde avec le Brésil en 1998.

Tite a préféré tempérer: «tous ces aspects sur le lieu du match, la logistique, sont secondaires pour moi. C’est un grand match et il faudra s’adapter».



Source link