«Si je pouvais avoir 10 ans de plus chez les Bleus, ce serait l’idéal»


ENTRETIEN – Lors d’une table ronde à laquelle participait Le Figaro, le sélectionneur de l’équipe de France a longuement balayé l’actualité tout en réaffirmant ses grandes ambitions avec la sélection.

Envoyé spécial à Nice

Détendu, souriant et impatient à l’idée de basculer sur 2022, Didier Deschamps a fait le bilan de l’année des Bleus jeudi à Nice dans les bureaux du district de la Côte d’Azur lors d’une table ronde à laquelle participait Le Figaro. Pendant une heure, en marge du tirage au sort de la Ligue des Nations (la France, tenante du titre, affrontera le Danemark, l’Autriche et la Croatie), il s’est confié sur tous les sujets d’actualité. À 53 ans, bardé de titres, le patron de l’équipe de France apparaît plus affamé que jamais. Entretien.

Entre l’échec de l’Euro, la victoire en Ligue des Nations et la qualification à la Coupe du monde 2022, comment qualifieriez-vous cette année 2021 ?
Didier Deschamps : On avait trois objectifs, on en a atteint deux avec un nouveau titre en Nations League et une présence au Mondial 2022 indispensable pour les grandes nations, ce qui ne sera pas le cas de toutes d’ailleurs. L’élimination prématurée de l’Euro a fait mal, il faut l’accepter…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 84% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous



Source link