Roger Federer, pas de retour avant l’été


Le légendaire joueur suisse a annoncé qu’il ne sera pas sur la ligne de départ de l’Open d’Australie en janvier 2022.

Dans une interview au quotidien Le Matin, Roger Federer a, ce mercredi annoncé qu’il ne prendrait pas part au début de saison. Le Suisse ne participera pas à l’Open d’Australie (17-30 janvier 2022). «Je pourrai recommencer à courir tranquillement en janvier et reprendre des séances sur le court avec des appuis complexes en mars ou avril. Aujourd’hui, j’estime donc mon retour à la compétition à l’été 2022», résume-t-il dans le quotidien suisse, avant de glisser qu’il serait «extrêmement surpris de pouvoir jouer Wimbledon (27 juin-109 juillet)». Pas non plus de Roland-Garros (22 mai-5 juin). Et d’expliquer : «Cet été, il a été décidé de suturer la lésion à mon ménisque, ce qui implique un certain temps d’immobilisation. Les médecins en ont donc profité pour traiter aussi mon cartilage. La combinaison de ces deux interventions impose de la patience et de la prudence.»

« Ma vie ne va pas s’écrouler si je ne rejoue plus une finale de Grand Chelem. Mais ce serait le rêve ultime d’y retourner. Et en fait, j’y crois encore. Je crois à ce genre de miracles. »

Roger Federer

Roger Federer qui partage avec Rafael Nadal et Novak Djokovic le record de couronnes en Grand Chelem (20), 40 ans depuis le 8 août, promène ensuite un regard sur son avenir sur les courts et esquisse dans Le Matin : «Mon ambition, c’est de voir une dernière fois ce dont je suis capable. J’aimerais aussi pouvoir dire au revoir à ma manière et sur un court de tennis. C’est pour ça que je me donne à fond dans ma rééducation. Après soyons clairs, ma vie ne va pas s’écrouler si je ne rejoue plus une finale de Grand Chelem. Mais ce serait le rêve ultime d’y retourner. Et en fait, j’y crois encore. Je crois à ce genre de miracles.»

En 2021, Roger Federer n’a disputé que 13 matches (9 victoires). Le Suisse n’a pu ajouter le moindre titre à son immense palmarès (103 titres). Il a disputé son dernier match en quarts de finale à Wimbledon, battu par le Polonais Hubert Hurkacz lors d’un match ayant tourné au cauchemar (perdu 6-3, 7-6, 6-0). Nick Kyrgios rappelait récemment la place à part qu’occupe et occupera le Suisse : «Federer est le Michael Jordan du tennis. Des trois (Djokovic, Nadal et Federer) je crois que c’est Federer que les enfants admirent le plus. C’est lui qui a le plus fait évoluer le sport. Et c’est sa retraite qui lui fera le plus de mal. Sans Federer il n’y a pas Djokovic ni Nadal.» Son dernier titre en Grand Chelem date de l’Open d’Australie 2018. Sa dernière finale majeure de Wimbledon en 2019…



Source link