Pourquoi les ovnis sont de nouveau pris au sérieux


ENQUÊTE – C’est une révolution. Le Sénat américain a adopté cette semaine le projet de création d’une agence pour enquêter sur les ovnis. Depuis plusieurs mois, agences de renseignement et médias admettent massivement que les «phénomènes aériens non identifiés» sont une réalité. En France, militaires, ingénieurs et scientifiques appellent à des campagnes d’études.

Ce vendredi 10 décembre, Jacques Vallée, 82 ans, a tenu une conférence au 104, rue de Vaugirard sur les Ovnis, comme il le fait de temps en temps en passant par la France, où vit une partie de sa famille. Jacques Vallée est un homme de haute taille, mince, aux cheveux neige, et sans aucun des signes extérieurs d’excentricité. De temps en temps, il propose d’exposer à un public d’amateurs éclairés ses dernières recherches sur les ovnis, un sujet auquel il s’intéresse depuis qu’il apprit leur possible existence, dans les années cinquante. Il travaille avec le professeur Peter A. Sturrock, professeur émérite de physique appliquée à l’université de Stanford pour les sciences et couvert de récompenses académiques.

Leurs travaux se concentrent sur l’analyse des échantillons d’un crash (supposé) d’ovnis recueillis sur le site brésilien d’Ubatuba en 1957. «L’analyse chimique du matériau a révélé un magnésium beaucoup plus pur que celui que vous trouvez dans la nature, et une étude isotope est en…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 95% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous



Source link