Pour Vladimir Poutine, l’aubaine d’une crise aux portes de l’Union européenne


DÉCRYPTAGE – Le président russe, s’il n’a sans doute pas déclenché cette situation explosive, s’érige en recours incontournable.

Correspond à Moscou.

Vladimir Poutine est-il la tête pensante du piège qui s’est refermé sur la Pologne, la Lituanie, et donc sur l’Union européenne? Varsovie, à l’instar de nombreux observateurs dans l’UE, a accusé la Russie, principal soutien de la Biélorussie, d’être le «commanditaire» de la vague migratoire orchestrée et canalisée depuis l’été dernier par Minsk en direction des frontières des Vingt-Sept.

La réalité complexe des relations entre le chef du Kremlin et son encombrant allié biélorusse Alexandre Loukachenko, à la fois vétilleux sur la «souveraineté» du pays et très dépendant du soutien économique russe, nécessiterait une analyse de détail sur le déclenchement de la crise. Une chose est sûre: s’il n’en est pas le deus ex machina, le président russe apparaît déterminé à jouer son jeu et à utiliser ces événements au mieux des intérêts de son pays. Ceci dans un contexte international dominé par la confrontation avec l’UE et l’équation du gaz, le rapprochement mesuré avec Washington

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 81% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous



Source link