«Mes joueurs ont prouvé qu’ils étaient encore au niveau»


Le sélectionneur des Bleus ne cachait pas sa joie et sa satisfaction après la victoire en Ligue des nations dimanche soir face à l’Espagne (1-2).

Envoyé spécial à Milan

La force de caractère principal enseignement du succès des Bleus
« Ce serait un peu réducteur de dire ça… Il y a des adversaires qui ont de la qualité aussi. On a eu le ballon 20 minutes dimanche soir et après, on a trop souffert et reculé, on a arrêté de jouer et ce n’est surtout pas ce qu’il faut faire contre les Espagnols. On a pris ce but avant d’égaliser rapidement. Après, on a modifié des choses, notamment avec nos trois centraux en un contre un, ça nous a offert des récupérations hautes, plus de possibilités. L’Espagne nous a fait souffrir mais on a été plus agressif, on leur a fait commettre des erreurs aussi. On a de la qualité, mais l’état d’esprit et le caractère sont indispensables au haut niveau pour gagner des titres. »

S’il compte garder son 3-4-3 sur la durée
« Je savais que ce système était intéressant mais ça demande des ajustements. On a manqué d’automatismes mais avec les joueurs et l’équilibre de l’équipe, c’est intéressant et porteur d’espoir. On n’a jamais été à cinq à défendre, l’idée était d’amener du danger offensivement et je voulais que mon triangle offensif soit toujours présent dans l’axe avec aussi de l’apport sur les côtés. La plus grosse différence de ce système, c’est quand on joue face à une équipe avec des joueurs excentrés comme aujourd’hui. Mais on a créé des différences et posé des problèmes à l’adversaire. Contre la Belgique et l’Espagne, ça demande de la répétition, mais ce n’est pas le système, c’est ce qu’on y fait à l’intérieur. Ça demandera de la répétition évidemment. »

« La meilleure vitamine, c’est de gagner des titres. Et on l’a fait. »

Didier Deschamps

S’il a encore des regrets pour l’Euro
«Non je n’ai pas de regret. C’est passé et derrière, les regrets n’existent pas dans le football. Certains sont d’accord ou non, mais on a eu 10 minutes d’absence contre la Suisse à l’Euro et on connaît le résultat. Ça ne remet pas en cause tout ce qui a été fait et bien fait avant. Cet arrêt, car s’en est un, ce n’est pas pour ça que tout doit être jeté à la poubelle. Il y a de la concurrence, de l’effervescence et la meilleure vitamine c’est de gagner des titres et on l’a fait. Les joueurs ont prouvé qu’ils étaient encore au niveau.»

Son avis sur Karim Benzema
« Karim est un joueur essentiel et il l’a prouvé sur ces deux matches-là. Il a une qualité évidente, qui saute aux yeux. Il a cette rage de vaincre, de gagner, il est là pour ça et c’est communicatif aux autres joueurs. Je suis heureux pour lui, il a besoin de ça, je ne pense pas qu’il joue encore 4 ou 5 compétitions internationales, mais c’est important pour nous. Il s’est amélioré dans plein de domaines avec une efficacité redoutable, il participe au jeu, ce n’est pas le même joueur qu’en 2015. Physiquement, il est tellement affûté, ce n’est plus le même athlète. Humainement, il a gagné en maturité, il est au top niveau depuis un bon moment et je suis heureux de le voir comme ça en équipe de France. »



Source link

Lire aussi article :  Qu’est-ce qui sécurise Bitcoin ?!