Marine Le Pen préférerait un «impôt sur la fortune financière» à l’actuel IFI


Le patrimoine immobilier «historique» serait exonéré jusqu’à 300.000 euros. Et les œuvres d’art, récemment acquises, seraient prises en compte.

Invitée au micro de Sud Radio ce matin, la candidate du Rassemblement National à l’élection présidentielle Marine Le Pen a annoncé sa volonté de supprimer l’impôt sur la fortune immobilière. À la place, elle souhaiterait instaurer un «impôt sur la fortune financière», qui exonérerait le patrimoine immobilier «historique» jusqu’à 300.000 euros et intégrerait «les œuvres d’art acquises depuis moins de dix ans, sièges d’une forme de spéculation». «Je veux protéger le patrimoine immobilier. Je veux que les Français restent propriétaires de leur maison», a-t-elle poursuivi. Elle prendrait ces mesures pour financer sa politique de natalité. «Je viens dire aux plus aisés : vous devez participer à cette politique de natalité puisqu’il en va de l’avenir votre pays». Marine Le Pen se dit «convaincue» de leur acceptation.

Par ailleurs, la candidate envisage aussi de baisser la TVA sur l’énergie (fioul, carburant, électricité et gaz) de 20% à 5,5%. Une proposition qui ferait, selon Marine Le Pen, gagner 12 milliards d’euros aux Français. Elle souhaite aussi supprimer la redevance audiovisuelle en privatisant le service public de l’audiovisuel.

Au sujet des retraites, elle plaide pour le passage aux quarante annuités. La candidate s’est également positionnée en faveur de la «pleine part fiscale pour le deuxième enfant qui va permettre à une famille moyenne d’avoir 555 euros de plus par an», du «prêt pour les jeunes couples pour leur permettre d’avoir un troisième enfant : une mesure que je suis allée chercher en Hongrie» et la «restitution de la demi-part fiscale pour les veufs et les veuves». Marine Le Pen a également déroulé ses mesures en faveur des jeunes. En sus d’exonérer les moins de trente ans de l’impôt sur le revenu, elle prône «la gratuité des transports pour les 18-25 ans aux heures creuses dans les trains».


À VOIR AUSSI – Marine Le Pen veut «mettre en place des droits de donation exonérés d’impôts» à hauteur de 100.000 euros



Source link