Ligne de partage ou ligne front ?






« Certaines personnes ne s’intéresseront jamais à Bitcoin. D’autres ne s’y intéresseront jamais que pour en dénoncer ce qu’il n’est pas ou ce qu’il ne devrait pas être, voire pour en réclamer l’interdiction. Il y a des cas désespérés.

Seulement il faut bien avouer que ceux qui s’intéressent aujourd’hui à Bitcoin ne l’ont fait ni depuis leur propre naissance, ni depuis la sienne, ni même en général depuis leur première rencontre.

Il y a, à un moment donné, une rencontre décisive, parfois gênante, toujours enthousiasmante. Un moment où l’on choit du haut de ses certitudes et où l’on doit reconstruire sa vision, revenir d’une forme d’aveuglement, comme Paul sur le chemin de Damas, où il se rendait pour combattre ceux qu’ils considéraient comme des hérétiques, des dissidents et des dangereux sectaires.

Comment devons-nous, de notre côté, comprendre et traiter toutes les déclarations des no-coiners exhibant sans fard leur faible connaissance d’une chose qu’ils prétendent condamner ?

Ce billet incite à prendre quelques bonnes résolutions : s’indigner, aboyer et troller ne suffit pas à provoquer la chute du païen, et moins encore à lui ouvrir les yeux. »

Article de Jacques Favier à lire sur La Voie du Bitcoin










Source link