l’ex-patron de Pemex poursuivi pour blanchiment d’argent


La justice mexicaine a ordonné mercredi 10 novembre un placement en détention de l’ex-patron de la toute-puissante compagnie pétrolière publique Pemex, Emilio Lozoya, pour sa responsabilité présumée dans l’acquisition d’une usine d’engrais à un prix surévalué, a-t-on appris de source judiciaire.

Il s’agit du deuxième mandat d’emprisonnement contre Emilio Lozoya, qui a déjà été incarcéré le 4 novembre pour son implication présumée dans le scandale Odebrecht, le géant du BTP brésilien qui a distribué des pots-de-vin en échange de marchés dans plusieurs pays latino-américains. Emilio Lozoya est accusé de corruption et de blanchiment d’argent pour avoir approuvé l’acquisition en 2014 de l’usine Agronitrogenados au groupe Altos Hornos de Mexico (AHMSA), avec un surcoût de 200 millions de dollars. Le montant total de la transaction s’est élevé à 500 millions de dollars.

Également mis en cause, l’ancien président de AHMSA, Alonso Ancira, avait été libéré en avril après s’être engagé à indemniser Pemex à hauteur de 216,6 millions de dollars, dans le cadre d’un accord prévoyant trois versements, échelonnés jusqu’en 2023.

Au cours de l’audience, M. Lozoya a déclaré «qu’il n’acceptait pas la responsabilité des faits imputés», a rapporté une source judiciaire. Emilio Lozoya, 46 ans, avait été arrêté en Espagne en 2020 puis extradé vers le Mexique en juillet de la même année. Il a dirigé Pemex entre 2012 et 2016.



Source link