Les plus beaux musées du monde : le MONA en Tasmanie


Qu’y a-t-il à voir à Hobart, ville la plus peuplée de Tasmanie, à part le port et… le MONA ? Pas grand-chose, mais le musée privé du collectionneur local David Walsh est si extraordinaire qu’il est rapidement devenu, depuis son ouverture en 2011, une étape brûlante de la planète art. À une heure en avion de Melbourne, tout au sud de l’Australie, l’expérience de visite commence par un trajet en ferry qui nous porte jusqu’à la petite presqu’île où il est implanté – déjà, les flancs colorés du bateau et ses fauteuils en forme de moutons annoncent la couleur de ce délire tasmanien. Horizontal, s’alignant avec le paysage grâce à ses façades en acier corten, le musée pensé par l’architecte australien Nonda Katsalidis ne dévoile son immensité qu’à l’intérieur, où il se développe entièrement dans le sous-sol de l’île. 

Ce qu’il faut savoir

Né dans un bidonville, le créateur du musée David Walsh est un surdoué des mathématiques qui a rendu fous les casinos du monde entier. Son premier achat d’art (une porte ancienne yoruba) s’est fait en Afrique du Sud, alors qu’il venait de gagner 20 000 dollars et ne pouvait quitter le pays avec l’argent. Au fil des ans, il a amassé une collection de plus de 2 000 œuvres, notamment contemporaines, qu’il a choisi de présenter sur sa terre natale. Il a acquis pour ce faire la péninsule de Moorilla, et fait édifier cet anti-musée aux espaces sublimes, atypiques, cernés de grès triasique. Au fil de la (longue) visite, on passe dans un long tunnel, on s’endort dans les grands coussins de la bibliothèque, on se balade dans le jardin, on s’enfonce de plus en plus profondément sous terre en suivant le fil de l’accrochage ahurissant, on boit un verre dans un bar souterrain… Le spectacle est total. 

À ne pas rater

Si l’architecture est le plus bel atout du MONA, ses collections sont riches d’œuvres (monumentales) inoubliables. En vrac : SternenFall/ Shevirath Ha Kelim d’Anselm Kiefer, sculpture massive en plomb, fer et verre brisé exposée dans une extension triangulaire inondée de lumière, une sculpture-toboggan de Tom Otterness, les 124 sculptures en forme de sexe féminin Cunts and Other Conversations de Greg Taylor, différentes installations de James Turrell… 

Le tunnel « Siloam », au Mona

i

© Photo Jesse Hunniford / MONA

Les collections permanentes du Museum of Old and New Art

i

© Photo Jesse Hunniford / MONA

Greg Taylor, Cunts…and other conversations, 2008-2011

i

techniques mixtes • Coll. MONA, Hobart • © Photo Jesse Hunniford / MONA

L’étage le plus bas du musée avec un mur en grès de 12 mètres de haut

i

© Photo Leigh Carmichael / MONA

MR-I et MR-II, les ferries du Mona, sur la rivière Derwent

i

© Photo Stu Gibson / MONA

Tom Otterness, Girls Rule, 2016-2018

i

brnoze • Coll. MONA, Hobart • © Photo Jesse Hunniford / MONA

Arrow

MONA — Museum of Old and New Art



Source link