Les courriers du cœur d’Agnès Varda


« Complices du destin ». Ainsi Agnès Varda nommait-elle les facteurs ; et sans doute ce terme n’aurait-il pas déplu à l’un des plus célèbres d’entre eux : Ferdinand Cheval, qui a construit à Hauterives, dans la Drôme, un « Palais Idéal ». L’œuvre d’une vie qui aura nécessité à son bâtisseur 10 000 journées de travail entre 1890 et 1912 ! C’est là, à deux pas de ce bijou d’art naïf qu’Agnès avait visité et photographié en 1955, qu’est exposé tout un pan de l’intimité de la cinéaste disparue l’an dernier : sa correspondance.

et accédez à Beaux Arts Magazine
et à tous les contenus web
en illimité à partir de 5€ / mois



Source link

Lire aussi article :  Bitcoin meetup à Dijon - bitcoin.fr