les annonces de Jean-Michel Blanquer


S’il ne l’exclut pas définitivement, le ministre de l’Éducation nationale n’envisage pas pour le moment de décaler la rentrée scolaire de janvier.

La candidate des Républicains, Valérie Pécresse, propose de reculer la rentrée scolaire d’une semaine. Une proposition «intelligente», selon le médecin et maire LR de la Garenne-Colombes, Philippe Juvin. Ce dimanche, le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer précise cependant sur le plateau de BFMTV que ce n’est «pas l’hypothèse privilégiée» pour le moment.

Le ministre estime en effet que «l’école n’est pas une variable d’ajustement, elle est essentielle pour nos enfants, et c’est la dernière chose à fermer». Sur l’éventuel report de date de la rentrée (prévue le 3 janvier), «les hypothèses sont toujours sur la table», précise cependant Jean-Michel Blanquer, mais le décalage de la rentrée n’est envisagé qu’en «dernier ressort». Le ministre a par ailleurs annoncé qu’un total de 2875 classes sont actuellement fermées, en raison d’élèves testés positifs. Cela représente environ 0,5% des classes de primaires.

Jean-Michel Blanquer justifie également la volonté du gouvernement de transformer le passe sanitaire en passe vaccinal, en estimant qu’il est «normal de mettre la pression sur les personnes non-vaccinées», et rappelant par la même occasion que «si tout le monde était vacciné, nous n’en serions pas là». Le ministre précise par ailleurs que «les parents peuvent aller de manière rassurée vers la vaccination des enfants», car «tous les avis sont positifs», et «les expériences internationales sont plutôt probantes».





Source link