Le sublime défilé d’Yves Saint Laurent aux couleurs des grands maîtres



Pop comme Wesselmann

À l’écoute de l’air du temps, Yves Saint Laurent se laisse aussi séduire, dans les années 1960, par la vague Pop. « Comment aurais-je pu résister au Pop Art, qui fut l’expression de ma jeunesse ? » s’interrogera-t-il, des années plus tard. Pour la collection automne-hiver 1966, il réalise un ensemble de robes comme directement sorties d’une toile du peintre américain Tom Wesselmann – artiste dont s’inspire également Gary Hume pour cette œuvre intitulée The Moon (2009).

Jersey de laine violet, noir et rose / Peinture laquée sur panneaux d’aluminium • Photo Hélène Mauri / © Gary Hume. All Rights Reserved, DACS / Adagp, Paris, 2022



Source link