le risque d’hospitalisation réduit jusqu’à 70% par rapport au variant Delta


L’agence de sécurité sanitaire britannique a publié une étude ce jeudi sur la dangerosité du variant mais demeure prudente en raison du faible nombre de patients hospitalisés avec Omicron.

Les patients infectés par le variant Omicron du coronavirus ont jusqu’à 70% de risque en moins d’être hospitalisés par rapport au variant Delta, selon une analyse de l’agence de sécurité sanitaire britannique publiée jeudi.

Selon ces travaux, qui vont dans le sens de deux études britanniques publiées mercredi, les patients infectés par Omicron ont entre 50 et 70% de chances en moins d’être hospitalisés. L’agence britannique se montre toutefois très prudente en raison du faible nombre de patients hospitalisés avec Omicron. L’agence s’inquiète également de la vitesse de propagation du variant qui pourrait, de fait, accentuer la pression sur les hôpitaux.

Reste également à savoir ce qu’il se passera lorsque Omicron atteindra des groupes plus âgés car, pour le moment, la plupart de ceux qui attrapent le variant et qui sont hospitalisés ont moins de 40 ans, selon l’étude.

À VOIR AUSSI – Covid-19: la France connaît «les pires chiffres depuis le début de la pandémie», selon Olivier Véran



Source link