le Japon se joint au «boycott diplomatique» des Jeux Olympiques de Pékin


Le Japon a annoncé qu’il ne «prévoit pas» d’envoyer de responsables gouvernementaux.

Le Japon n’enverra pas de responsables ministériels aux Jeux olympiques d’hiver en février à Pékin, a annoncé vendredi le porte-parole du gouvernement nippon, après les boycotts diplomatiques décidés par plusieurs pays dont les Etats-Unis.

La présidente du comité d’organisation des JO de Tokyo-2020 Seiko Hashimoto se rendra en revanche sur place, ainsi que le président du comité olympique japonais Yasuhiro Yamashita, a ajouté le porte-parole officiel japonais, Hirokazu Matsuno.

Mme Hashimoto ira à Pékin «pour exprimer gratitude et respect aux athlètes et aux autres personnes qui ont soutenu les Jeux de Tokyo» organisés l’été dernier, a-t-il ajouté. En revanche, le Japon «ne prévoit pas d’envoyer de responsables gouvernementaux» aux JO d’hiver en Chine, a dit le porte-parole.

La prise de position de Tokyo est intervenue après que les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l’Australie et le Canada ont annoncé ce mois-ci un boycott diplomatique des Jeux d’hiver de Pékin (4-20 février 2022) afin de dénoncer des atteintes aux droits de l’homme en Chine. La Chine a prévenu les quatre pays occidentaux, qui enverront des athlètes aux Jeux mais pas de responsables officiels, qu’ils paieraient «le prix» de leur décision.



Source link