Krystel Gualdé : « Quand on est un musée dans une ville qui a été le premier port de traite atlantique de France, on se sent obligé par cette histoire »


Trente ans après la grande exposition « Les Anneaux de la mémoire. La traite des Noirs à Nantes », le musée d’histoire de Nantes propose d’aborder à nouveau ce sujet en prenant en compte les dernières recherches, et en se concentrant sur ses propres archives. Quel est précisément l’enjeu de l’exposition « L’abîme », dont le titre est emprunté à Édouard Glissant et désigne le gouffre traversé par les esclaves ?

et accédez à Beaux Arts Magazine
et à tous les contenus web
en illimité à partir de 5,75€ / mois



Source link