«Je suis prête à présider la France»


ENTRETIEN EXCLUSIF – La candidate veut porter un projet de «franche rupture».

Valérie Pécresse est présidente de la région Île-de-France et candidate à l’investiture du congrès des Républicains.

LE FIGARO. – Vous croyez-vous capable d’arriver en tête au premier tour?

Valérie PÉCRESSE. – Oui! Je sens une belle dynamique. Les Français m’ont découverte dans les débats et sur le terrain. Ils se sont rendu compte que je porte un projet de franche rupture, de droite assumée, pour restaurer l’autorité et faire les réformes urgentes dont notre pays a tant besoin. Je veux remettre de l’ordre dans nos rues, à nos frontières, à l’école et dans nos finances. Présidente d’une région minée par les inégalités, la montée de la violence et le séparatisme islamiste, je suis en prise directe avec les problèmes des Français et en première ligne face aux ennemis de la République. C’est pour cela que j’apporte des solutions fortes, créatives et réalistes.

Vous aviez quitté LR en juin 2019, jugeant impossible alors d’y refonder la droite de l’intérieur. Avez-vous changé d’avis?

Oui, parce

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 86% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous



Source link