Grosse fatigue – bitcoin.fr





On pourrait retenir de l’année qui vient de s’achever les trois mises à jour – dont deux majeures – de Bitcoin Core et toutes les avancées sur les protocoles de seconde couche, notamment Lightning (voir la synthèse de Bitcoin Optech). On pourrait également se réjouir du nombre exceptionnel de rencontres consacrées à Bitcoin en France cette année ou encore du retour en grâce des « unhosted wallets » après l’implosion de quelques plateformes trop centralisées pour être honnêtes.

Mais on ne va pas se raconter d’histoires, ce réveillon est un des pires que les bitcoiners ont connu, pire encore que le triste et discret 31 décembre 2014 ou que la gueule de bois du 1er janvier 2019. Le cours du bitcoin est peu ou prou à son niveau de décembre 2017. Un bond en arrière de cinq ans ! Du jamais vu. Si on continue dans cette voie, il n’y aura peut-être même d’ATH [1] au prochain cycle et Bitcoin deviendra une monnaie stable… l’horreur.

Les plus sages me diront peut-être que personne ne nous a jamais rien promis, aussi n’a-t-on rien à attendre. L’horloge Bitcoin n’est pas un décompte avant des lendemains qui chantent… Ils ont raison, mais ma frustration reste entière.

Les plus illuminés m’assureront certainement que le temps finira par donner la victoire aux braves soldats de Satoshi dans leur combat contre toutes les shitcoineries (fiat ou crypto) et qu’il les mènera vers la terre promise… Qu’ils aillent faire griller leurs côtes de bœuf en enfer et qu’ils emportent avec eux leurs idées politiques moisies, leurs citadelles en carton, leurs discours moralisateurs, leurs rêves d’hyperbitcoinisation et leurs certitudes. Il est temps d’éteindre les yeux lasers et de se remettre au travail.

Lire aussi article :  GTT investit dans l’upgrade à 400G de son Backbone IP mondial pour répondre à la demande pour des services Internet sécurisés et haut débit.

Ce sera tout pour ce soir, j’ai une bouteille de mousseux à finir.

Bonne année à tous.


[1]  All Time High (valeur la plus haute atteinte)









Source link