Girardin dénonce l’absence de volonté de Jersey de coopérer avec la France


Une aide sera versée aux pêcheurs n’ayant pu obtenir une licence de pêche dans les eaux britanniques.

La ministre française de la Mer Annick Girardin a dénoncé jeudi l’absence de volonté de coopérer de l’île anglo-normande de Jersey, dans le cadre des difficiles négociations en cours sur l’attribution de licences de pêche post-Brexit dans les eaux britanniques.

«Il est définitivement évident que Jersey ne respecte pas l’accord Brexit, pire, il démontre une non-volonté de coopérer avec nous», a déclaré la ministre dans une intervention aux assises de la pêche organisées à Saint-Pol-de-Léon (Finistère). Elle a rappelé que 46 demandes d’autorisation étaient encore sans réponse et que 52 licences avaient expiré le 31 octobre, «dont 13 prioritaires, privant ces pêcheurs d’un accès aux eaux de Jersey».

Une aide pour les pécheurs

La ministre française de la Mer Annick Girardin a aussi annoncé préparer «des plans de sortie de flotte» pour indemniser les navires français qui n’obtiendraient in fine pas de licence de pêche post-Brexit pour accéder aux eaux britanniques.

«Sans préjuger des suites de la négociation, j’ai demandé à la DPMA (Direction des pêches) de me proposer, en relation avec les professionnels, une estimation des plans de sortie de flotte que je pourrais financer», a-t-elle déclaré lors d’une intervention aux assises de la pêche organisées à Saint-Pol-de-Léon (Finistère). Elle a précisé qu’«une enveloppe de 40 à 60 millions d’euros» pourrait «être mise sur la table».



Source link