Filière porcine – La fin des truies bloquées en maternité : quel sera l’impact économique ?


Actuellement, la Commission et les parlementaires Européens étudient la possibilité de légiférer pour la fin progressive des élevages d’animaux en cage. Sur la filière porcine, quelles seraient les conséquences ? Décryptage

Pourquoi une loi sur la fin de l’élevage en cage est-elle à l’étude ?

Une pétition intitulée « Pour la fin de l’ère des cages » a
récemment recueilli un grand nombre de signatures (environ 1,4 million). En
conséquence, les parlementaires européens se sont penchés sur la question du
bien-être animal et ont proposé à la Commission de légiférer en vue de
l’interdiction de l’élevage en cage. Bruxelles s’est donc emparée du dossier.

Quelles seraient les impacts sur la filière
porc ?

Pour la filière porc, nul doute que l’interdiction des cages
pour les truies en maternité aura des conséquences technico-économiques. Les
éleveurs devront notamment prévoir l’évaluation du coût de ce changement et
supporter de nouveaux investissements pour l’installation de cases qui
permettront aux truies de se déplacer. Par ailleurs, dans la mesure où la
contention rend les soins aux animaux plus faciles, la fin de l’élevage en cage
aura également des conséquences sur le temps de travail des éleveurs.

A savoir : la nouvelle PAC pourrait contenir un programme
d’aides pour les filières animales, porcines concernées par la fin de l’ère des
cages.

Quand la nouvelle loi devrait-elle voir le jour
?

La date de 2027 est avancée par les parlementaires
européens. Toutefois, les contours sont encore très incertains. Par exemple, on
ne sait pas encore si elle s’appliquera aux anciens bâtiments ou bien seulement
aux nouveaux.

Pour rester informé en continu sur l’évolution de la législation, n’hésitez pas à consulter les équipes de Cogedis



Source link