faut-il s’inquiéter de la hausse du taux d’incidence ?


DÉCRYPTAGE – Sur une semaine, le taux d’incidence de l’épidémie de Covid-19 a augmenté de 11%, se rapprochant dangereusement du seuil d’alerte. Une hausse due à plusieurs facteurs, mais qui ne préfigure pas nécessairement l’arrivée d’une cinquième vague.

Ces dernières semaines, les indicateurs de l’épidémie de Covid-19 en France laissent entrevoir la sortie du tunnel. Moins de cas positifs, moins de cas graves, moins de morts : sur tout le territoire, les chiffres poussent à l’optimisme et à la levée progressive des mesures restrictives. Ainsi, l’obligation du port du masque à l’école a été levée dans 12 départements supplémentaires ce lundi 18 octobre, portant le nombre de territoires exemptés à 79. Au début du mois, le Conseil scientifique a même envisagé sérieusement l’arrêt du passe sanitaire d’ici la fin de l’année.

Pourtant, pour la première fois depuis la mi-août, le taux d’incidence est reparti à la hausse la semaine dernière, avec une évolution de 11%, selon les chiffres de Santé publique France, soit 48,5 cas positifs pour 100.000 habitants (contre 43 en fin de semaine dernière). Le seuil d’alerte, situé à 50 cas pour 100.000 habitants, n’est pas franchi, mais il se rapproche dangereusement et une vingtaine de départements

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 82% à découvrir.

Repousser les limites de la science, c’est aussi ça la liberté.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous



Source link

Lire aussi article :  Parlons Bitcoin : Bitcoin au Congo avec Gloire W.