faut-il réduire la durée d’isolement des cas contacts ?


DÉCRYPTAGE – C’est une des mesures que pourrait annoncer le gouvernement ce lundi à l’issue du Conseil de défense sanitaire pour contrer une possible paralysie du pays due à l’explosion des contaminations.

Durement touché par le variant Omicron, le Royaume-Uni a déclaré 121.000 nouveaux cas de Covid-19 vendredi, à la veille de Noël. Cette semaine, la dynamique spectaculaire de l’épidémie a entraîné dans le pays insulaire une pénurie de main-d’œuvre liée à la mise à l’isolement des personnes infectées, mais aussi des cas contacts.

Si le gouvernement britannique a baissé la durée de l’isolement des personnes contaminées de dix à sept jours pour répondre au risque de paralysie du pays, le gouvernement français, lui, envisage de réduire le délai d’isolement des cas contacts la semaine prochaine. Cette mesure est-elle en adéquation avec les nouvelles caractéristiques du variant Omicron ? Ou répond-elle essentiellement à l’impératif d’éviter une «désorganisation» de la société, pour reprendre les termes de la mise en garde du Conseil scientifique ?

«Il y a une inconnue de taille, explique Mircea Sofonea, maître de conférences en épidémiologie et évolution des maladies infectieuses à l’université…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 75% à découvrir.

Repousser les limites de la science, c’est aussi ça la liberté.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous



Source link