Euronext – Le blé en légère baisse dans un marché attentiste


Les prix du blé étaient en léger repli mercredi à la mi-journée sur le marché européen, dans des volumes d’échanges modestes avant les publications de prévisions américaines la semaine prochaine.

Après un net rebond mardi, les cours de la céréale sont passés dans le rouge en fin de matinée sur Euronext, tout en demeurant à un niveau élevé.

Les exportations européennes de blé se portent bien, selon les dernières publications de la Commission européenne : au 2 janvier, elles s’affichaient en hausse, à plus de 14 millions de tonnes (contre 13,6 millions l’an dernier à date), avec en tête des pays exportateurs : la Roumanie, devant la France et l’Allemagne. Les exportations d’orges sont également en hausse, à 4,52 millions de tonnes (contre 3,8 l’an dernier). Les Européens parviennent par ailleurs à réduire légèrement leurs importations de maïs, qui atteignent 7,3 millions de tonnes début janvier contre 8,6 millions l’an passé.

La Russie a, elle, revu légèrement à la hausse son estimation des exportations de blé sur 2021/22 à 34,1 millions de tonnes, du fait d’un rebond des ventes en décembre, alors que Moscou a imposé des taxes et quotas pour limiter ses exportations et mieux contrôler ses stocks.

Les chiffres actuels sont largement au dessus de l’objectif officiel du gouvernement russe, fixé à 31,5 millions de tonnes sur cette année, rappelle le cabinet Inter-Courtage, qui relève par ailleurs que les exportations ukrainiennes de céréales sont en forte hausse, à plus de 32 millions de tonnes à fin décembre.

Mardi, les cours du blé avaient rebondi dans le bassin de la mer Noire, dans le sillage des autres places mais aussi après l’annonce d’un nouveau quota à l’export imposé par la Russie.

Sur la scène internationale, dans un volume d’échanges réduit, la Tunisie a lancé un appel d’offres pour environ 125 000 tonnes de blé tendre, 75 000 tonnes de blé dur et 75 000 tonnes d’orges fourragères, a rapporté Agritel.

Vers 12h00 (11h00 GMT) sur Euronext, le prix du blé tendre reculait de 1,25 euro à 278 euros la tonne sur l’échéance de mars et d’un euro sur celle de mai à 276,5 euros la tonne, pour quelque 4 500 lots échangés.

Les prix du maïs sont en baisse d’un euro sur l’échéance de mars à 246,5 euros la tonne, dans un volume de quelque 500 lots échangés.



Source link