En Belgique, les entreprises de plus de 50 salariés autorisées à connaître le taux de vaccination de leur personnel


Cette mesure a pour objectif de sensibiliser les entreprises affichant une faible couverture vaccinale.

La Belgique enclenche un nouveau levier pour aller chercher ses habitants toujours non vaccinés contre le Covid-19. Les patrons des entreprises de plus de 50 salariés sont désormais autorisés à connaître le taux de vaccination de leurs employés, a fait savoir la «task force» belge dédiée à la stratégie de vaccination, samedi lors de son point hebdomadaire, rapporte l’agence de presse Belga.

Un outil a été mis à disposition de la médecine du travail pour connaître ces chiffres. Les dirigeants pourront solliciter les autorités pour avoir accès à leur taux interne, ou le médecin du travail pourra lui-même prendre l’initiative d’informer l’entreprise.

Mais les employeurs ne pourront en revanche pas obtenir de données sur l’identité des salariés vaccinés ou non. Le seuil des 50 salariés a justement été choisi pour garantir leur anonymat et éviter que le patron puisse déduire qui est vacciné ou non.

Mieux cibler les politiques de sensibilisation

Autre garde-fou, le taux précis sera communiqué à l’entreprise seulement s’il est compris entre 20 et 95%. Et ce, pour éviter notamment que les sociétés à 100% ne le crient sur tous les toits. D’autant plus qu’un «taux de vaccination élevé ne peut en aucun cas signifier que les mesures de prévention relatives au Covid-19 (gestes barrière…) ne doivent plus être appliquées», insiste la «task force».

Selon le gouvernement belge, cette mesure permettra de mieux cibler les campagnes de sensibilisation à la vaccination, en ayant connaissance des entreprises où la couverture vaccinale est la plus basse. Elle n’a pour l’heure pas provoqué de levée de boucliers. En Belgique, près de trois quarts des habitants (74,5%) ont reçu au moins une dose de vaccin, et 73% sont complètement vaccinés.

Lire aussi article :  Crysis Trilogy sortira en boîte sur PS4 & One

En France, les entreprises n’ont pas la possibilité d’avoir accès au taux de vaccination de leurs salariés. En revanche, les professionnels concernés par l’obligation vaccinale (notamment le personnel soignant) ont été dans l’obligation de présenter un certificat de vaccination à leur employeur avant le 15 septembre, sous peine sinon d’être suspendus sans salaire. Pour les salariés pour lesquels le passe sanitaire est obligatoire depuis le 30 août, l’employeur doit le contrôler tous les jours. Sauf si l’employé accepte de présenter une preuve de vaccination, une information que le patron ne peut exiger.



Source link