durcissement des règles pour venir en France depuis la Suisse, le Luxembourg et la Pologne


Ces pays en rejoignent plusieurs autres considérés «sous surveillance» par les autorités françaises. La mesure prend effet lundi.

Face à la cinquième vague qui s’étend chez certains de nos voisins, le gouvernement renforce les règles sanitaires. À partir du 22 novembre, les personnes non-vaccinées souhaitant se rendre en France métropolitaine depuis la Suisse, le Luxembourg et la Pologne devront présenter un test datant «de moins de 24 heures avant le déplacement», d’après un décret publié au journal officiel.

Ces pays en rejoignent plusieurs autres considérés «sous surveillance», pour lesquels cette obligation est déjà en vigueur : l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, la Bulgarie, la Croatie, l’Estonie, la Grèce, la Hongrie, l’Irlande, la Lettonie, la Lituanie, les Pays-Bas, la République tchèque, la Roumanie, la Slovaquie, la Slovénie et le Royaume-Uni.

La situation sanitaire étant particulièrement dégradée dans ces pays, les conditions d’entrée en France sont renforcées. Les personnes venant de ces nations et qui ne sont pas vaccinées peuvent présenter un «test ou examen de dépistage», mais celui-ci doit donc dater de moins de 24h, contre une durée plus étendue pour les autres territoires jugés moins à risque.

Depuis les pays classés en vert, les personnes non vaccinées doivent présenter un test PCR ou antigénique rapide de moins de 72h pour avoir accès au territoire français. Depuis les territoires classés en orange, le justificatif de vaccination est exigé, sauf pour les déplacements «fondés sur un motif impérieux d’ordre personnel ou familial, un motif de santé relevant de l’urgence ou un motif professionnel ne pouvant être différé». Dans ce cas, un test négatif de moins de 48h est demandé. Et, depuis les territoires classés rouge, les mêmes règles s’appliquent.

À voir aussi – Covid-19: où en est-on vraiment?



Source link