Comment l’Amérique se protège des ambitions de la Chine


DÉCRYPTAGE – L’Administration Biden s’organise pour surveiller de près l’activisme de Pékin dans le monde.

De New York

Vaste cathédrale désertée sous l’ère Trump, le Département d’État à Washington s’éveille lentement. L’hémorragie parmi ses diplomates semble terminée, à la faveur d’un pivot bien réel vers le théâtre d’opérations de la sphère indo-pacifique.

Si la brouille entre l’ex-président Donald Trump et les artisans discrets de la politique étrangère américaine obéissait à des motivations d’ordre politique et une forme d’incurie dans l’entourage de Donald Trump, la revitalisation de Foggy Bottom (quartier de Washington où siège le Département d’État) répond à une préoccupation commune de l’actuel président démocrate, Joe Biden, et de son prédécesseur à la Maison-Blanche: la montée en puissance de la Chine.

Au sein de l’Administration Biden, un maillage plus dense des effectifs, assorti d’un besoin impératif adressé aux ressources humaines, prend la forme d’une «China House»: une direction des affaires chinoises à Foggy Bottom, regroupant les «veilleurs» de l’activisme de Pékin aux quatre

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 77% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous



Source link

Lire aussi article :  les dons se multiplient pour pallier la pénurie-Économie et gestion, Faits divers