Claas – La centième ensileuse Jaguar Terra Trac à l’assaut de l’Amérique !


Après trois ans de production, Claas a sorti de l’usine allemande d’Harsewinkel sa centième ensileuse à chenilles Jaguar Terra Trac. Elle rejoindra dans quelques semaines son propriétaire aux États-Unis.

Fin 2018, Claas équipait son ensileuse Jaguar de ses chenilles Terra Trac. Cette innovation a été récompensée d’une médaille d’or au Sima 2019. Avec cette déclinaison chenillée de l’ensileuse et ses fonctionnalités sur mesure pour les travaux d’ensilage, comme la protection de la couche végétale en fourrière, Claas innovait alors en étendant les avantages des chenilles en termes de protection et d’intégrité des sols à l’ensilage d’herbe afin de préserver au maximum le couvert végétal.

« Notre ambition était de proposer à nos clients une ensileuse puissante en traction tout en préservant les sols pour la récolte du maïs en conditions difficiles. Parallèlement, nos clients pourraient également l’utiliser pour l’ensilage d’herbe avec autant de succès que la version classique à roues. La progression régulière et la stabilité optimale de l’ensileuse en dévers sont également des atouts déterminants des chenilles pour les agriculteurs et entrepreneurs de travaux agricoles », se souvient Dominik Grothe, vice-président senior ensileuses. 

De nombreux avantages pour les clients

Claas propose les chenilles Terra Trac sur deux modèles, les Jaguar 960 et les Jaguar 990, avec respectivement 653 chevaux et 925 chevaux de puissance maximale. Grâce à au relevage automatique de l’avant des chenilles en demi-tour avec un pick-up, la couche végétale en fourrière se voit préservée grâce à une surface de contact au sol des chenilles réduite. À l’inverse, la grande surface de contact au sol pendant l’ensilage permet de ménager les sols et de limiter les ornières ainsi que le tassement en profondeur. La largeur inférieure à 2,99 m sur la route de la Jaguar chaussée de chenilles de 635 mm facilite les déplacements entre les parcelles.

Les États-Unis restent toutefois le marché le plus important pour les Jaguar Terra Trac. « En raison de la longueur des chenilles et de l’empattement qui est plus long que celui de la machine à roues, la Jaguar Terra Trac ne peut être égalée pour la douceur de sa conduite lors du franchissement d’ornières à pivot central ou de crêtes d’irrigation inondées », déclare Dominik Grothe.

La 100e ensileuse Jaguar Terra Trac, numéro de série 49900100, s’apprête désormais à prendre la route qui la mènera en Amérique du Nord. « Plus de 90 % des modèles Terra Trac sont des Jaguar 990 TT, l’ensileuse la plus puissante de la gamme », précise Matt Jaynes, chef produit ensileuses chez Claas of America. « L’ensilage sur des parcelles irriguées, surtout dans le Sud des États-Unis, atteint des rendements très élevés et nécessite une puissance moteur infaillible. Les 925 chevaux de puissance maximale de la Jaguar 990 sont alors pleinement exploités. »

Fonctionnalités uniques et faible coût total de possession

Numéro un mondiale des ensileuses, la Jaguar de Claas se décline en 13 modèles de 408 à 925 chevaux de puissance maximale. Outre de nombreuses fonctionnalités exclusives comme la gamme d’éclateurs composée des MCC Classic, MCC Shredlage et MCC Max, les différents entraînements de l’outil frontal et la technologie Terra Trac, les ensileuses Claas sont stables en valeur et peu coûteuses en maintenance. « Les ensileuses font partie des machines agricoles les plus chères du marché et tournent à plein régime. Elles doivent bénéficier d’un excellent service après-vente et d’une gestion optimale des pièces détachées », souligne Dominik Grothe. « Pour de nombreux clients, le coût total de possession, est également un critère déterminant dans la décision d’achat. Celui de la Jaguar est excellent grâce à une faible usure et à une bonne valeur de revente. Elle connaîtra généralement au moins trois ou quatre propriétaires différents au cours de son cycle de vie. »



Source link