Aléas climatiques – Récurrence des épisodes de sécheresse en agriculture : faire face


La terre se réchauffe et, selon le GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat), les températures moyennes atteindraient 3 °C de plus d’ici 2050. A priori inéluctable, ce réchauffement n’est pas sans conséquence sur l’activité agricole.

Les dispositifs d’aide qui existent déjà

Face à l’aléa climatique, et notamment la sécheresse, des
dispositifs ou des mesures de soutien existent :

  • Le régime public des calamités agricoles,
  • L’assurance climatique privée.

Vers l’amélioration des pratiques

Face au réchauffement et aux sécheresses qui en découlent,
le secteur agricole est surtout invité à faire preuve de résilience. Autrement
dit, il convient d’intégrer systématiquement la hausse des températures dans la
conduite des activités. Voici quelques pistes de réflexion pour l’adaptation :

  • Limiter l’irrigation pour éviter l’épuisement de la ressource en eau (selon l’INRAE, la bonne dose au bon moment permet de diminuer de 30% la consommation);
  • Adapter le matériel d’irrigation;
  • Mettre en place des retenues collinaires pour augmenter la ressource en eau (attention, ces dernières font souvent l’objet de critiques car elles empêchent le remplissage de la nappe phréatique en hiver et peuvent perturber les écosystèmes);
  • Choisir des cultures qui consomment moins d’eau (le sorgho, le tournesol…);
  • S’orienter vers des variétés qui sont généralement plus résistantes aux sécheresses, les fourrages notamment.

Besoin d’être accompagné pour mettre en œuvre ces pratiques qui augmentent la résilience de votre activité agricole ? N’hésitez pas ! Contactez un expert Cogedis.



Source link