à Lourdes, la poignante repentance de l’épiscopat


RÉCIT – Les évêques de France, qui ont reconnu la «responsabilité institutionnelle» de l’Église, se sont recueillis ce samedi dans le sanctuaire marial.

Émotion épiscopale intense à Lourdes. Les évêques de France sont rassemblés ce samedi matin en cercle en face de la grotte des apparitions. Ils se tiennent silencieux, l’air grave, devant un symbole encore caché par un linge sombre. Ils ne sont pas seuls. Parmi eux, une centaine de laïcs, plutôt jeunes, semblent les soutenir comme le ferait une famille en deuil. Au premier rang, discrètes, se tiennent quelques victimes de prêtres pédocriminels. Mais c’est à l’ensemble de ces personnes victimes que les évêques, au nom de l’Église catholique, veulent rendre un hommage durable qui voudrait franchir le temps passé et à venir.

L’un des évêques découvre alors le symbole attendu. Il sera au cœur d’un «lieu mémoriel» – probablement établi à Lourdes – en mémoire de toutes les victimes de prêtres pédophiles. Pour l’heure, c’est une simple photographie prise par une «victime». Elle représente un visage d’angelot triste, bien éclairé mais inconsolable. Une larme longue coule sur sa joue. Comme gravée

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 86% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous



Source link