10 hôtels de rêve imprégnés d’art et d’histoire


1. L’inspiration vient en dormant à l’Hôtel des académies et des arts à Paris

Au numéro 14, l’Académie de la Grande Chaumière a vu défiler Giacometti, Bourgeois, Calder… Au 13, Alfons Mucha a occupé un appartement. Au 8 se sont succédé Gauguin et Modigliani. C’est dans la rue de la Grande Chaumière, chargée d’histoire, que l’hôtel des Académies et des Arts a ouvert ses portes, en octobre dernier. Conçus par le duo Stéphanie Lizée et Raphaël Hugot, les lieux évoquent jusque dans les moindres détails une maison d’artiste. Dans ce cadre tout en sobriété, l’œil est irrésistiblement happé par des touches de couleurs vives, à commencer par une grande fresque carrelée du céramiste Maximilien Pellet. Du lobby, décoré d’une fresque de Franck Lebraly – qui évoque la ligne claire de Cocteau ou Picasso – au salon-bibliothèque sont disséminés revues et livres d’art. Tandis qu’à l’arrière du restaurant, un espace recrée l’atmosphère feutrée d’un atelier, où chacun peut laisser libre cours à sa créativité ! Déployées sur cinq niveaux, les chambres font la part belle aux matières brutes et aux lignes épurées, et offrent pour certaines une vue imprenable sur les toits de Paris. I.B.

Une chambre deluxe et la bibliothèque du rez-de-chaussée de l’Hôtel des académies et des arts

Une chambre deluxe et la bibliothèque du rez-de-chaussée de l’Hôtel des académies et des arts

i

Arrow

Hôtel des académies et des arts

15 Rue de la Grande Chaumière • 75006 Paris

https://hoteldesacademies.fr/ • À partir de 250 € la nuit.

2. Du bonheur de dormir chez Rosa à Thomery

Oubliez un instant la guinguette parisienne survoltée qui lui emprunte son nom et filez plutôt chez elle, à Thomery, non loin de Fontainebleau. Aux abords de la forêt, vous goûterez ici plutôt à la quiétude de la vie de château. Mais pas n’importe laquelle, celle que s’est construite une femme à la force de son pinceau, au XIXe siècle. C’est dans cette demeure seigneuriale que l’artiste à succès Rosa Bonheur (dont on célèbre cette année le bicentenaire de la naissance) a élu domicile en 1859 et aménagé son impressionnant atelier où trônent encore ses objets personnels, ses tableaux et les souvenirs de ses chers animaux de compagnie (dont la lionne Fathma !). Transformé aujourd’hui en musée intimiste qui nous fait voyager dans le temps, le château est aussi une charmante maison d’hôtes où l’on dort entouré des œuvres de l’artiste (y compris dans sa chambre !) et dans une déco renouvelée avec des doigts de fées. Réveillé par le chant des oiseaux, on ne rate ni le « brunch de l’Impératrice », ni le tea time servis sous la verrière et élaborés par le chef Alexandre Collin. Le goût du bonheur ! F.G.

Le Château de Rosa Bonheur et l’atelier de l’artiste à Thomery

Le Château de Rosa Bonheur et l’atelier de l’artiste à Thomery

i

© Château Rosa Bonheur / © OuiFlash

Arrow

Château de Rosa Bonheur

12 Rue Rosa Bonheur • 77810 Thomery

https://www.chateau-rosa-bonheur.fr/ • 350 € la nuit (avec le brunch).

Pour bruncher ou prendre le thé : réservation en ligne • Du mercredi au dimanche de 11h à 18h.

Arrow

Le Musée des œuvres disparues

Du 9 mars 2022 au 28 août 2022

www.chateau-rosa-bonheur.fr

3. Le Bois des chambres à Chaumont-sur-Loire : expos, bouleaux, dodos

Dormir au Domaine de Chaumont-sur-Loire, après une visite du Festival International des Jardins (jusqu’au 6 novembre 2022) et/ou de la Saison d’Art contemporain (jusqu’au 30 octobre 2022) ? C’est désormais possible, au Bois des chambres, ancien corps de ferme reconverti en « hôtel d’arts et de nature » par l’architecte Loïc Julienne et la décoratrice Isabelle Allégret, tous deux conseillés par Patrick Bouchain. Deux bâtisses se partagent 39 chambres, dont cinq haut perchées offrant une vue, sur le ciel et la végétation, à couper le souffle. Quant au restaurant gastronomique, d’une capacité de 50 à 60 couverts, sa terrasse donne sur un point d’eau. Parfait pour se ressourcer. S.B.

Le Bois des chambres à Chaumont-sur-Loire

Le Bois des chambres à Chaumont-sur-Loire, 2022

i

Arrow

Le Bois des chambres

478 Le Château • 41150 Chaumont-sur-Loire

https://domaine-chaumont.fr/fr • De 145 à 320 € la nuit.

Restaurant le Grand Chaume • Sur réservation • Ouvert 7 jours sur 7 d’avril à octobre • De 19h00 à 21h30.

4. Rêver nuit et jour au château du Rivau en Touraine

Parmi les châteaux de la Loire, je demande le fabuleux (et trop méconnu) château du Rivau ! Comme tout droit sortie d’un conte de fées, cette forteresse du XVe siècle enchante de bout en bout : de sa majestueuse salle du festin au potager de Gargantua en passant par ses 15 jardins à thèmes peuplés de paons et d’œuvres d’art contemporain de haute volée. Un rêve éveillé que l’on peut prolonger dans l’une des sept chambres douillettes installées dans les anciennes écuries transformées en hôtel 4 étoiles. Élégamment aménagées de chêne brut, de tommettes et de brocart, elles offrent au réveil une vue imprenable sur le château. L’occasion d’avoir rien que pour soi, avant l’arrivée des visiteurs, ce pays des merveilles qui cache également une table gastronomique où l’on déguste les légumes et fleurs comestibles du domaine. Actuellement, une exposition offre un regard (curieux et pointu) sur le « Jardin, miroir du monde ». La nature comme art de vivre total ! F.G.

Le château du Rivau et sa chambre « Catherine de Medicis »

Le château du Rivau et sa chambre « Catherine de Medicis »

i

© Château du Rivau / P.Laigneau

Arrow

Hôtel du château du Rivau

9 Rue du Château • 37120 Lémeré

https://www.chateaudurivau.com/fr/dormir-au-chateau.php • À partir de 168 € la nuit.

Restaurant Le Jardin Secret • Sur réservation • Le mercredi de 19h à 23h • Du jeudi au dimanche de 12h à 14h puis de 19h à 23h.

Arrow

Jardin, miroir du monde

Du 1 avril 2022 au 13 novembre 2022

www.chateaudurivau.com

5. Nuits royales à l’abbaye de Fontevraud, en Anjou

Hôtel de l’abbaye royale de Fontevraud

Hôtel de l’abbaye royale de Fontevraud

i

© Abbaye Fontevraud / N.Matheus

Ici, pas moins de 900 ans d’histoire vous contemplent ! Fondé en 1101 par Robert d’Abrissel, un ermite et moine itinérant, l’abbaye royale de Fontevraud a accueilli pendant des siècles les nobles, avant d’être transformée, au XIXe siècle, en prison – l’une des plus dures de France. Centre culturel depuis les années 1970, le site de Fontevraud a inauguré en 2021 un musée d’art moderne, qui abrite la collection de Martine et Léon Cligman, ainsi qu’un hôtel doté d’un restaurant gastronomique, étoilé s’il vous plaît ! Véritable cocon de sérénité, les chambres arborent des tons doux qui évoquent la pierre de tuffeau, typique de la région. Dès la nuit tombée, on s’y laisse envelopper par le silence offert par ce cadre hors norme. Les plus noctambules pourront se laisser tenter par une exploration by night de l’abbaye, puisque celle-ci est accessible aux clients de l’hôtel jusque 1h du matin. Et profiter, des « Étoiles de Fontevraud », qui habilleront cet été l’ancienne cité monastique de mille et une couleurs… I.B.

Arrow

Abbaye Royale de Fontevraud

49590 • Fontevraud-l’Abbaye

https://www.fontevraud.fr/hotel/fontevraud-l-hotel/ • À partir de 104 € la nuit.

Arrow

Les étoiles de Fontevraud

Du 15 juillet 2022 au 21 août 2022

www.fontevraud.fr

Arrow

Métamorphoses. Dans l’art de Claude Monet

Du 10 juin 2022 au 18 septembre 2022

www.fontevraud.fr

6. Luxe, nature et volupté au Domaine des Étangs à Massignac

La naissance de cette ancienne seigneurie, située au cœur du terroir limousin, remonte au XIIIe siècle. Didier Primat, le petit-fils de l’industriel Marcel Schlumberger, en investit les 1 000 hectares dans les années 1980. Disparu en 2008, il cède la place à sa fille Garance, qui ne cesse d’enrichir la collection familiale. Ugo Rondinone, Richard Long, Lee Ufan, à l’intérieur. Vincent Fournier, Emily Kame Kngwarreye, Thomas Ruff à l’intérieur. L’art est partout et ce, jusque dans les 17 chambres au luxe discret, tout en matériaux naturels. En bonus, le Domaine est équipé d’une piscine, d’un espace bien-être et même de jeux pour enfants. Au-delà de la réception, la Laiterie accueille depuis 2017 des expositions temporaires. En ce moment, c’est Tomás Saraceno qui joue les prolongations (jusqu’au 2 octobre). S.B.

Domaine des Étangs
Arrow

Le Domaine des Etangs

16310 • Massignac

https://domainedesetangs.com/fr/ • À partir de 396 € la nuit.

Arrow

Tomás Saraceno. Du sol au soleil

Du 22 juillet 2021 au 24 avril 2022

domainedesetangs.com

7. L’hôtel Richer de Belleval : Montpellier chic et baroque

C’est sans conteste la plus belle place de Montpellier ! D’autant plus depuis juin dernier où l’un de ses fleurons, l’hôtel Richer de Belleval, est sorti de sa chrysalide après cinq années d’importants travaux de restauration. Construit au XVIIe siècle, ce chef-d’œuvre d’architecture a ainsi pu révéler ses somptueuses voûtes baroques sous lesquelles est aujourd’hui installé le restaurant gastronomique des frères Jacques & Laurent Pourcel. L’ancienne demeure abrite aussi 20 chambres Relais & Châteaux dans lesquelles le décor historique s’hybride dans un esprit joueur avec le design contemporain. Ouvrez l’œil ! Partout, du lobby à l’escalier d’honneur, se sont glissées des œuvres d’art contemporain (Jim Dine, Abdelkader Benchamma, Marlène Mocquet…) de la fondation GGL Helenis. Un espace d’expositions temporaires accueille même le public gratuitement. Et si vous êtes juste de passage, arrêtez-vous pour un verre dans le spectaculaire bar de l’hôtel au plafond recouvert d’élytres de scarabées (l’œuvre de Jan Fabre) et aux allures de cabinet de curiosité. F.G.

Façade de l’hôtel Richer de Belleval ; Fresque d’Olympe Racana-Weiler, « Le chant de la Sybille » à la fondation GGL Helenis

Façade de l’hôtel Richer de Belleval ; Fresque d’Olympe Racana-Weiler, « Le chant de la Sybille » à la fondation GGL Helenis

i

Arrow

Hôtel Richer de Belleval Relais & château

Pl. de la Canourgue • 34000 Montpellier

https://www.hotel-richerdebelleval.com/ • À partir de 220 € la nuit.

Restaurant « Jardin des sens » • Sur réservation • 7j/7.

8. Toutes les couleurs du Sud à L’Arlatan

Ce petit bijou du centre d’Arles, tout le monde en parle depuis son ouverture en 2018 ! Ex-palais, baraque militaire, demeure particulière, L’Arlatan est le fruit d’une rencontre. Entre Jorge Pardo, designer américain d’origine cubaine connu pour ses « œuvres d’art total » (Gesamtkunstwerk) dans le monde entier et Maja Hoffmann, mécène suisse à l’origine de LUMA, complexe culturel inauguré l’été dernier à 10 minutes à pied. Les 6 000 mètres carrés de mosaïques qui tapissent sols et murs ont été fabriqués dans le Yucatan. L’ensemble de la déco pavoise aux couleurs du Mexique et de Vincent Van Gogh. Max Romanet et Renzo Wieder ont respectivement participé à la rénovation de l’hôtel et à la création du restaurant, où l’on mange fort bien. Soit dit en passant… S.B.

20 Rue du Sauvage • 13200 Arles

https://www.arlatan.com • À partir de 149 € la nuit.

Restaurant ouvert de 11h à 22h30 tous les jours • Bar ouvert de 11h à 00h Tous les jours • Sur réservation.

9. Plongeon moderniste à la fondation CAB à Saint-Paul-de-Vence

Nichée sur les hauteurs de Saint-Paul-de-Vence, mythique village d’artistes, à deux pas de la fondation Maeght, la fondation CAB a ouvert ses portes il y a tout juste un an. L’élégant bâtiment blanc, dont les lignes pures évoquent volontiers les plus belles heures du Bauhaus, abrite des expositions temporaires, ainsi qu’un restaurant gourmand et une librairie. L’art se déploie aussi à l’extérieur, où l’on croise Richard Long, Bernar Venet… Dans le jardin, qui offre une belle vue sur le cap d’Antibes, un petit chemin mène aux chambres d’hôte. Leur particularité ? Toutes abritent des pièces de designers mythiques : Alvar Aalto, Pierre Jeanneret, Le Corbusier, Charlotte Perriand… Ainsi que des œuvres d’artistes contemporains comme Sarah Smolders ou Peter Downsbrough. Le must : faire l’expérience de passer une nuit dans l’une des fameuses maisons démontables de Jean Prouvé située en contrebas, décorée, là encore, de pièces historiques. Archi-culte ! I.B.

Guest room Demountable House par Jean Prouvé, Fondation CAB à Saint-Paul-de-Vence

Guest room Demountable House par Jean Prouvé, Fondation CAB à Saint-Paul-de-Vence

i

5766 Chem. des Trious • 06570 Saint-Paul-de-Vence

https://fondationcab.com/fr/chambres-dhotes-saint-paul-de-vence • À partir de 225 € la nuit • Maison démontable de Jean Prouvé à partir de 600 €.

10. Immersion vintage à la Cité des Électriciens dans le Nord-Pas-de-Calais

Rue Ampère, rue Volta, rue Edison… Pas de doute, vous voilà à la Cité des Électriciens ! Construite entre 1856 et 1861 par la compagnie des mines de Bruay-la-Buissière, il s’agit de la plus ancienne cité du bassin minier du Nord-Pas-de-Calais. Laissé à l’abandon des années durant, cet important vestige de briques rouges a été inscrit aux Monuments historiques avant d’être réaménagé en centre culturel par l’architecte Philippe Prost. Celui-ci témoigne désormais de la riche histoire industrielle du Pas-de-Calais, de la vie quotidienne des mineurs et de leur famille, et accueille également des artistes de tous horizons (plasticiens, écrivains…) en résidence. Pour s’imprégner pleinement de l’atmosphère de ce lieu si singulier, les visiteurs peuvent aussi passer la nuit dans l’un des gîtes. Chacun porte le nom d’un ancien habitant : Léon, Alice, Rosalie et Marie-Jeanne… À l’intérieur, c’est un peu comme à la maison, la touche vintage en plus : papiers-peints inspirés des anciens intérieurs des corons, mobilier en formica… De petits nids douillets, mais surtout chaleureux, à l’image de la région ! I.B.

Cité des Electriciens
Arrow

Cité des électriciens

Rue Franklin • 62700 Bruay-la-Buissière

https://citedeselectriciens.fr/fr • À partir de 105 € la nuit.





Source link